Les avantages de la certification ISTQB pour un testeur !

Présentation

Le programme de certification ISTQB® a pour but de fournir aux testeurs des connaissances permettant de vérifier et tester efficacement des logiciels. Ce système de certification comprend trois niveaux :

  • Le Niveau ‘Fondation’, et les extensions ‘Testeur Agile’ et ‘Model-Based Testing’
  • Le Niveau avancé, avec trois options distinctes : ‘Manageur de test’,‘Analyste de test’ et ‘Analyste technique de test’
  • Le Niveau Expert, avec l'amélioration de processus de tests spécifiques tels que les tests de sécurité ou l'automatisation des tests.

Une fois le niveau Fondation obtenu, le testeur qui le désire doit choisir une branche de spécialisation. Il existe, en effet, des prérequis nécessaires au passage des certifications de niveau 2 et 3.

Cette approche garantit un socle de connaissances commun à l’ensemble des testeurs certifiés, quel que soit l’orientation choisie ensuite.

Le diagramme suivant montre le déroulement des différentes orientations possibles :

Comme vous pouvez le constater, ces spécialisations sont nombreuses. Si le niveau fondation est, de nos jours, devenu un prérequis presque indispensable au métier de testeur, dans la plupart des cas, le testeur se limite ensuite à l’option du niveau avancé (notamment en fonction de ses sujets de prédilection et du contexte professionnel dans lequel il exerce).

Un choix qu’il pourra étoffer par la suite par un ou plusieurs modules d’expertise s’il en a besoin.

Les organismes

Au niveau mondial

L’ISTQB® (« International Software Testing Qualifications Board ») est l’organisme de référence. C’est une association à but non lucratif fondée en 2002 et dont le siège est en Belgique. Elle est composée d’experts testeurs (volontaires) internationaux. D’ailleurs, dernièrement, l’organisme a atteint son millionième testeur certifié !

Au niveau national

Il existe des organismes affiliés dans de nombreux pays. En France, il s’agit du CFTL « Comité Français des Tests Logiciels ».

Fonctionnant également sous la forme d’association à but non lucratif, le CFTL a été fondé en 2004 afin de promouvoir le métier de testeur de logiciels en France. Les membres du CFTL participent aux groupes de travail internationaux de l'ISTQB pour contribuer aux syllabus des différentes certifications. Ils organisent différentes actions telles que les conférences, les enquêtes et la lettre du CFTL.

Afin de garantir l'adéquation entre la certification CFTL-ISTQB et le monde de l'entreprise, le CFTL est doté d'un Comité Technique dont l'avis est consultatif. Ce comité est constitué de personnalités académiques, du monde industriel et des services.

Les cours de la certification ISTQB ne peuvent être donnés que par des organismes de formation accrédités, il en existe plusieurs, également référencé sur le site du CFTL.

Les organismes de formation

Il existe de nombreuses sociétés délivrant des formations préparant aux différents niveaux de certification.

Afin de s’y retrouver, le CFTL fournit, sur son site, une liste d’organismes reconnus. Les formations peuvent durer entre 2 jours (14h) et 5 jours (35h) selon le programme. Auquel il faut, bien évidemment, ajouter un investissement personnel qui dépendra de l’expérience de chacun.

Si dans certains cas, l’épreuve d’obtention de la certification peut avoir lieu après la formation, pour les niveaux 1 & 2, la dernière demi-journée y est généralement consacrée.

Il s’agit d’une épreuve de QCM (une seule réponse est correcte pour chaque question) d’une durée d’une heure pour le niveau fondation et de trois heures pour chacun des niveaux avancés.

Elle se déroule sous le contrôle d’un examinateur de l’ISTQB. 65% de bonnes réponses sont nécessaires pour obtenir la certification. Les résultats de l’examen sont envoyés par email. En cas de succès, le certificat est ensuite envoyé par courrier.

Le contenu par niveau

Une description détaillée du contenu de chaque certification est disponible dans un syllabus spécifique, rédigé par des experts en matière de tests et sont constamment révisés et améliorés.

Il existe un syllabus pour chacun des différents niveaux de formation. Les documents originaux peuvent être téléchargés gratuitement sur le site web de l'ISTQB®. Ces documents sont en anglais, mais le CFTL met également à disposition des versions traduites des principaux documents.

Remarque : Comme dans beaucoup de domaine, le vocabulaire est un élément clé pour une bonne compréhension d’un sujet. C’est pourquoi, les termes utilisés dans les syllabus ISTQB® sont définis dans un glossaire.

Vous pourrez consulter facilement ces syllabus très détaillés ; mais pour mieux vous y retrouver, voici une vue d’ensemble des connaissances couvertes pour les niveaux 1 et 2.

Niveau Fondation

Socle de connaissances (comme son nom l’indique) ; cette certification a pour objectif de couvrir les fondamentaux du test :

  • Maîtriser le processus de tests et ses différentes étapes,
  • Connaître les types de test, leurs caractéristiques, leurs choix et leurs mises en œuvre dans les cycles de vie logiciel,
  • Savoir mettre en œuvre les techniques de création de cas de tests, des scénarios et des procédures de test,
  • Gérer les tests, les contrôler et faire le suivi,
  • Faire le choix des outils adaptés et leur utilisation.

Vue d’ensemble du syllabus :

Niveau Fondation Level : Testeur Agile

Cette formation, complémentaire du niveau Fondation, est une approche des méthodologies de test adaptées aux logiciels développés en mode agile. Les équipes de tests doivent connaître les valeurs et les principes de gestion de projets agiles afin de s’intégrer aux équipes de développeurs dans une approche globale :

  • Être efficace sur les activités de test d’un projet Agile en collaborant avec l’équipe,
  • Adapter les fondamentaux du test à un projet Agile,
  • Sélectionner et appliquer les outils et méthodes les plus adaptés au projet,
  • Aider l’ensemble de l’équipe à tester de façon efficace.

Vue d'ensemble du syllabus :

Niveau Avancé : Gestionnaire de tests

Cette spécialisation s’adresse aux testeurs qui souhaitent évoluer vers la gestion de projet de tests logiciels. Les cours qui préparent à la certification couvrent les domaines suivants :

  • Définir les objectifs de tests globaux et la stratégie des systèmes à tester,
  • Planifier, ordonner et suivre les tâches,
  • Décrire et organiser les activités nécessaires,
  • Sélectionner, acquérir et affecter les ressources adéquates aux tâches,
  • Sélectionner, organiser et diriger les équipes de test,
  • Organiser la communication entre les membres des équipes de tests, et entre les équipes de tests et les autres parties prenantes,
  • Justifier les décisions et fournir les informations de reporting quand cela est nécessaire.

Vue d'ensemble du syllabus :

Niveau avancé : Analyste de Tests

Cette spécialisation s’adresse aux testeurs souhaitant se spécialiser sur les tests fonctionnels. Les cours préparant à la certification couvrent les domaines suivants :

  • Structurer les tâches définies dans la stratégie de test en termes d’exigences et domaines métier,
  • Analyser le système avec un niveau de détail suffisant pour répondre aux attentes qualité,
  • Évaluer les exigences du système pour déterminer le domaine de validité,
  • Préparer et exécuter les activités adéquates, et communiquer sur leur avancement,
  • Fournir les preuves nécessaires pour supporter les évaluations,
  • Implémenter les outils et techniques nécessaires.

Vue d’ensemble du syllabus :

Niveau Avancé : Analyste de Tests Techniques

Cette spécialisation s’adresse aux testeurs qui souhaitent se spécialiser sur les tests techniques et non-fonctionnels. Les cours qui préparent à la certification couvrent les domaines suivants :

  • Structurer les tâches définies dans la stratégie de test en fonction des exigences techniques,
  • Évaluer le système en termes de caractéristiques techniques de qualité telles que la performance, la sécurité (…),
  • Préparer et exécuter les activités adéquates, et communiquer sur leur avancement,
  • Piloter et exécuter les activités de tests techniques,
  • Fournir les preuves nécessaires pour supporter les évaluations,
  • Implémenter les outils et techniques nécessaires pour atteindre les objectifs définis.

Vue d’ensemble du syllabus :

l'ISTQB chez Attineos :

Attineos a choisi de miser sur cette certification afin de garantir à ses clients les compétences et l’adaptabilité de ses collaborateurs.

Plusieurs sessions de formation se sont déroulées depuis la création d’Attineos. A l’heure actuelle, 13 Tinéos ont obtenu le niveau fondation, et 8 d'entre eux ont souhaité continuer à se spécialiser en passant l’ISTQB niveau 2 (6 certifications “Test Manager”, 1 certification “Analyse technique de tests” et 1 certification “Automatisation des tests”).

Retour d’expérience de Cyril :

J’ai pu, à titre personnel, obtenir la certification ‘Fondation’ en février 2017. C’était dense, et les 3 jours semblaient bien courts pour assimiler l’ensemble des informations qu’elle contenait. Rien de très compliqué, mais beaucoup d’informations à mémoriser. Le vocabulaire est très important pour ce niveau et un contresens en QCM est vite arrivé ! Heureusement, j’ai pu me préparer en amont en m’appuyant principalement sur le glossaire (français et anglais) mais aussi sur quelques exemples de questions QCM.

Ayant une approche fonctionnelle de l’informatique (spectre de connaissances techniques larges, plus que spécialistes) mais également un diplôme d’ingénieur généraliste, c’est tout naturellement que j’ai ensuite opté pour le niveau ‘Avancé : Gestionnaire de tests’ en octobre 2018. Moins de vocabulaire cette fois-ci. Mais une approche méthodologique proche de celle que l’on peut retrouver dans les bonnes pratiques de la gestion de projet (exemple : PMI ‘Project Management Institute’) appliquée à la QA.

Ce niveau de certification, laisse plus de place à la méthodologie, la réflexion et l’étude de cas concrets. Ce qui m’a beaucoup plu.

Mais n’oublions pas que si la formation et la certification offrent un environnement efficace pour progresser dans le domaine du test, elles ne forment cependant pas à l’utilisation d’outils spécifiques. Elles sont donc indissociables de l’expérience pratique qui permettra de mettre en application ces différentes méthodologies.

Depuis, j’essaie donc de mettre en œuvre ces connaissances de la manière la plus appropriée selon les missions que j’effectue pour nos clients.

Sources :

Cyril C.