Les ordinateurs se cachent pour mourir

Les ordinateurs se cachent pour mourir

1,4 Tonnes : c'est le volume mondial de DEEE (déchets d'équipements électriques et electroniques) produit en seulement 1 seconde en 2016. Cela représente sur l'année environ 4500 tours Eiffel! Ce chiffre vertigineux est pourtant en constante augmentation au vu de notre consommation effrénée de téléphones, ordinateurs, tablettes, électroménager... Car cette année une fois de plus, la star du black friday et de Noël était le smartphone. Rien qu’en France, on achète en moyenne 25 millions de terminaux neufs par an pour remplacer les anciens, la plupart du temps seulement utilisés 12 mois.

Le numérique représente 10% de la consommation mondiale d'électricité et est responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre

Malgré les métaux précieux et les substances toxiques qu'ils contiennent, seulement 20% des nos déchets électroniques sont pris en charge par une filière de recyclage adaptée. Le reste est exporté loin de nous principalement en Chine dans une petite ville perdue de la province de Guangdong au sud-est du pays: Guiyu. Là-bas les taux de plomb sur les routes atteignent des records de l'ordre de 300 fois plus élevés que les sites contrôlés 8Km plus loin. Plus de 80% des enfants dépassent la concentration de plomb maximale selon l'OMS.

Le deuxième impact est de l'ordre énergétique, le numérique représentant 10% de la consommation mondiale d'électricité est responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et ses émissions de CO2 ont doublé depuis 2013. L'explosion de la consommation de vidéos en ligne est particulièrement pointée du doigt entre l'hébergement, les réseaux et serveurs nécessaires à leur acheminement et les appareils indispensables à leur visionnage.

Mais alors face à ce constat, que pouvons-nous faire concrètement à notre échelle pour limiter l'impact ?

En premier lieu, il convient de se poser systématiquement la question suivante: est-il possible de réparer avant de jeter ? Dans le cas d'un ordinateur dont l'utilisation est du surf et du traitement de texte, alors il est fort probable que changer la carte mère, la RAM ou le disque dur sera moins coûteux qu'un nouvel achat et permettra de prolonger la durée de vie du matériel en économisant des ressources. Si le matériel est obsolète ou trop endommagé, le porter en dechetterie ou dans une filière spécialisée dans le recyclage permet de valoriser les composants.

L'achat en reconditionné est également une alternative intéressante pour profiter de matériel remis à neuf et tout de même récent. Des sites spécialisés dans ce secteur tels que Backmarket se sont développés ces dernières années et permettent de valoriser les appareils usagés mais encore parfaitement utilisables. Au delà de l'économie budgétaire de l'ordre de 40% sur du matériel assez récent, il faut noter le gain de matière première qui ne sera pas extraite pour créer un nouveau terminal. Certaines associations proposent de collecter vos équipements pour les redistribuer aux écoles ou structures ayant besoin de s'équiper à moindre frais.

Enfin pour finir, l'un des gestes les plus simples que l'on peut faire quotidiennement est tout simplement d'éteindre le matériel non utilisé chaque soir quand cela est possible. Cela aura pour effet non seulement de réduire la consommation energétique inutile mais également la durée de vie, qui sera prolongée. Selon l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), à l’échelle mondiale, les équipements électriques et électroniques connectés ont consommé 400 TWh d’électricité en 2013, uniquement lorsqu’ils étaient en veille.

Alors en ce début d'année adoptons de "bonnes résolutions numériques" pour changer collectivement nos habitudes et diminuer notre empreinte.

Sources: Programmes des nations unies pour l'environnement, think tank Shift Project, GreenIT.fr

Geoffroy Perrin